Archive pour mars 2012

Salut Galarneau !

C’est fou comme le soleil à un effet bénéfique sur les gens. Avez-vous remarqué le nombre incroyable de personnes qui ont joué dehors en fin de semaine afin de s’adonner à de multiples sports et loisirs? De toute évidence, le sourire accroché aux lèvres, les gens faisaient le plein de toutes sortes d’activités bonnes pour la santé physique et mentale. Je suis moi-même assis bien entouré de la chaleur de dame Nature en vous écrivant ces lignes.

Selon les recherches en psychologie comportementale, une heure de travail manuel amène une dépense énergétique d’une heure, donc l’équivalent. C’est pour cette raison que lorsque vous faites un sport ou une activité physique, particulièrement à l’extérieur à la fin de la journée, vous ressentez une bonne et belle fatigue. Afin de récupérer cette énergie perdue, il vous suffit de vous détendre.

Toujours selon ces recherches, une heure de travail de concentration (travailler sur des dossiers, lire et jouer de la musique, suivre une recette, écouter la télévision, jouer au jeu vidéo, etc.) vous fait dépenser trois heures d’énergie. C’est pour cette raison, entre autres, qu’après un avant-midi à se concentrer au travail, la fatigue se pointe fréquemment. Vos quatre heures de concentration se multiplient par trois ce qui vous donne 12 heures de perte d’énergie. Lorsque les ordinateurs ont fait leur apparition, le taux d’épuisement professionnel a plus que triplé. Grâce ou plutôt à cause de l’ordinateur, les gens ont commencé à gérer plusieurs informations de façon rapide et simultanée. Donc, ils ont dû apprendre à se concentrer davantage et du coup augmenter le niveau de travail de concentration entraînant donc un niveau de fatigue plus élevé.

La dernière sorte de travail et non le moindre est le travail avec les émotions. Pour chaque heure de travail émotionnel (doute, colère, agressivité, culpabilité, rejet, insécurité, peurs, rancune, tristesse, etc.), vous brûlez l’équivalent de six heures d’énergie. Bien des malaises physiques, psychosomatiques et psychologiques proviennent de ce type de travail. Inutile de vous dire que l’excès de travail émotionnel peut vous être fatal. À lui seul, il peut détruire les individus, les couples, les familles et les organisations.

La méthode de récupération pour le travail de concentration et le travail émotionnel est le même. Selon plusieurs études, la simple marche rapide serait un des remèdes idéaux. Il y a cinq ans, les rapports de recherche recommandaient 20 minutes de marche rapide par jour. Aujourd’hui, vu les exigences émotionnelles croissantes dans nos vies personnelles et professionnelles, ces mêmes rapports suggèrent 60 minutes de marche rapide par jour pour contrer, le plus possible, les pertes d’énergie occasionnées par le travail émotionnel.

« Un tiens vaut mieux que deux tu l’auras »

Donc profitez du printemps hâtif pour vous refaire une santé intérieure et surtout évitez le travail émotionnel inutile.

Publié sous Bonheur, Estime de soi, Lumière, Santé | Aucun commentaire