L’injustice

La vie te donne sûrement l’occasion de vivre un sentiment d’injustice de temps à autre. Ce sentiment en est un des plus intense et douloureux. La souffrance qu’il provoque dépasse toute logique. L’injustice terrasse le cœur qui se meurtrit et s’aigrit. Le corps qui somatise cette émotion envahissante, apporte son lot de douleurs physiques. La tête passe et repasse l’histoire dans un sentiment d’impuissance et d’incompréhension totale. Même l’âme a peine à s’y retrouver et craint l’abandon de la vie. As-tu remarqué que souvent le sentiment d’injustice semble relié à des situations extérieures et non intérieures ? Se sentir injuste face à soi-même est beaucoup moins fréquent que de sentir de l’injustice provenant de l’extérieur de soi.

Chose certaine, cette émotion d’injustice, si elle prend toute la place peut très vite t’envahir, contaminer tes perceptions qui te jetteront dans une position de victime, de persécuteur ou de sauveur. Dès lors, le sentiment d’injustice s’enracinera et pourrait même finir, s’il a le champ libre, par étouffer toute vie. Seule la colère, la haine, l’amertume, la vengeance, l’agressivité, la fatigue, la désillusion, la dépression joueront à la chaise musicale avec ton cœur, ta tête, ton corps et ton âme.

Et si cette émotion était là pour t’éloigner de ton potentiel, de ton rayonnement, de ta beauté, de tes richesses ? Avoue que sa capacité de destruction et de distraction est remarquable. Attention, pendant que tu restes dans cet état d’injustice et qu’elle apprend à se nourrir par elle-même de toutes tes frustrations, tu paralyses les forces du bien qui demeurent présentes, mais qui doivent tendrement patienter que tu rediriges ton regard, ta vie vers ce qui t’apaise, te nourrit, t’émerveille, te fait grandir et amène ton rayonnement à inspirer de nouveau tes proches.

Que faire lorsque l’injustice se fait sentir ?

Accueillir :

Comme dit De Mello, plus tu luttes contre une émotion et plus tu lui donnes de la place et de la force. Ici, accueillir signifie prendre le temps de s’arrêter et tout simplement laisser l’émotion être librement à l’intérieur de toi. À cette étape, il est fort possible que tu ne saches pas encore qu’elle est l’émotion qui t’habite.

Reconnaître :

Prends conscience du sentiment présent et nomme-le (injustice) même si celui-ci te déchire les entrailles. Humainement, ton premier réflexe stimulé par ton égo, sera probablement de rager intensément ou de pleurer toutes les larmes de ton corps et pourquoi pas les deux, à cause de cette personne ou de cette situation qui te fait du mal.

Séparer :

La vie, qu’as-tu à m’enseigner à travers cette émotion, qu’elle est ma part de responsabilité ? Même si le désir de vengeance ou de l’idée que justice soit faite est grand, regarde ce que ça t’apporte potentiellement d’utiliser la situation. Quelles sont les avantages cachés ? Trouve ou demande la force d’avoir assez de discernement pour reconnaître le piège toxique dans lequel tu entres et glisses si tu prends la direction de ce sentiment d’injustice.

Souvent lorsque la vie t’apporte ses beautés, certains saboteurs demeurent subtilement cachés, afin de s’assurer de court-circuiter l’élan de ta réussite personnelle et/ou professionnelle. Toutes les occasions d’injustice peuvent donc se présenter dans l’histoire de ta vie, afin de te défocusser et diluer ton flow vers le meilleur.

Trouve ou demande la force de diriger ton cœur, ta tête, ton corps et ton âme loin du tumulte ombrageux de cette pernicieuse destruction. Beaucoup d’humilité est nécessaire afin de parvenir à trouver un possible bénéfice à une situation éprouvante. Cependant, lorsque la souffrance arrive à faire un sens, les premiers pas de la guérison s’amorcent et les bras de la force t’entourent. Discrètement, pas à pas, elle propulse ton être à des niveaux de conscience qui cessent de s’alimenter d’amertume et puisent ses pensées et ses actions dans cette partie de soi qui est amour, lumière et puissance.

Publié sous: Non classé


Laisser un commentaire

Tout ce que vous nous soumettrez pourra, sur demande, rester anonyme, et demeurera sous le couvert du secret professionnel

(obligatoire)

(obligatoire) Non publié